Non classé

Conseils pratiques pour éviter les accidents de piscine

La piscine est l’endroit préféré des enfants durant l’été. Pendant les vacances, les piscines publiques et les plages sont toujours bondées. Certains individus plus chanceux peuvent profiter du calme de leur piscine privée. Depuis le début des années 2000, les accidents de noyade sont de plus en plus fréquents.

Les dispositifs de sécurité préconisés par la loi

Selon une enquête effectuée par santé publique France en 2018, 80 % des décès liés à la noyade ont tous eu lieu dans les piscines privées. Si vous souhaitez avoir une piscine privée chez vous, pensez à le faire construire par des professionnels qui connaissent très bien les règles de sécurité préconiser pour ce type de piscine.

Face à l’augmentation importante des accidents de piscine, la France a sorti une loi imposant la mise en place de systèmes de sécurité sur toutes les piscines. Il en existe de différentes sortes parmi lesquels vous pouvez choisir :

Un abri de piscine (norme NF P90-309)

Un abri de piscine doit être doté d’une fermeture totalement sécurisée que seul un adulte peut ouvrir. L’abri renferme la piscine dans un endroit difficilement accessible surtout pour un enfant.

Une barrière de sécurité pour piscine (NF P 90 306)

Cette barrière peut être souple ou rigide avec des barres verticales d’une hauteur minimum de 110 cm. Elle doit constituer un obstacle qui empêchera un enfant d’atteindre la piscine tout seul. Le portillon devra être convenablement fermé avec idéalement une fermeture automatique.

Une alarme de piscine (NF P 90 307)

Il s’agit d’une alarme sonore dotée d’un capteur d’immersion et de mouvement. Elle se déclenche automatiquement lorsqu’elle détecte un mouvement près de la piscine ou si quelque chose tombe à l’eau. Elle peut être placée sur la surface de l’eau ou sur les alentours du bassin de la piscine.

Une couverture ou bâche de piscine (NF P 90 308)

Il s’agit ici de recouvrir la piscine afin d’éviter qu’un enfant ne tombe dedans. En effet, on peut utiliser des couvertures souples ou rigides capables de supporter le poids d’un enfant. Qu’il s’agisse d’une bâche ordinaire ou d’une couverture automatique, il faut s’assurer que les fixations soient très solides.

Sachez que si votre piscine ne suit pas les normes de sécurité, vous pourrez recevoir une amende allant jusqu’à 45 000 euros.

Quelques conseils pratiques que vous pouvez appliquer

Les enfants âgés de 1 à 5 ans sont les plus susceptibles d’avoir un accident de piscine. Les reflets brillants de la lumière sur la surface de l’eau attirent énormément les enfants.

  • Surveillez toujours vos enfants : même si votre piscine est équipée d’un système de sécurité, il est toujours très important de surveiller vos enfants. Ces derniers peuvent se noyer plus rapidement que les adultes. De ce fait, vous devez être très réactifs en cas de chute.

 

  • Restez toujours à proximité de vos enfants lorsque vous les laissez jouer près de la piscine, surtout si elle n’est pas dotée d’un dispositif de sécurité. Et même si vous disposez d’une alarme de piscine, vous devez pouvoir réagir très rapidement si jamais elle se met à sonner.

 

  • Faite porter des brassards à vos enfants : les brassards sont des bouées non encombrantes. Laissez-les en permanences sur les bras de vos enfants pendant qu’ils jouent aux alentours de la piscine.

 

  • Après une bonne baignade avec vos enfants, pensez à activer votre système de sécurité : la barrière est-elle bien fermée ? L’alarme est-elle enclenchée ? La bâche est-elle bien fixée ?

 

  • Apprenez à vos enfants à nager le plus tôt possible dès qu’ils atteignent l’âge nécessaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.