Comment financer l’achat du matériel dentaire de son cabinet ?
Santé

Comment financer l’achat du matériel dentaire de son cabinet ?

Pour être toujours opérationnel, un cabinet dentaire doit périodiquement renouveler son matériel. Toutefois, l’investissement à prévoir pour cela n’est pas toujours immédiatement disponible. Les responsables ont alors besoin de recourir à des solutions de financements externes. Découvrez dans ce contenu quelques solutions pour financer l’achat du matériel dentaire.

Financement du matériel d’un cabinet dentaire : les critères à prendre en compte

Le crédit-bail et la location évolutive sont deux modes de financement très réputés dans le secteur dentaire. À cela, s’ajoute l’acquisition par emprunt.

Le principal critère de choix de ces différentes solutions est le taux de financement. Il permet de faire des comparaisons objectives. Cependant, de nombreux autres critères sont à prendre en compte dans le calcul du coût de financements des équipements médicaux. Il s’agit, en effet d’un montage adapté qui prend en compte le coût de l’acte et le coût de traitement patient. À cela s’ajoutent également les aspects liés à la fiscalité de votre cabinet. En effet, il est important de savoir que chaque solution a un impact sur la trésorerie et l’imposition de votre cabinet.

Pour renouveler votre matériel, vous pouvez contacter un spécialiste de la vente et de la rénovation des matériels pour cabinet dentaire.

Le crédit-bail

Que vous ayez besoin d’appareils médicaux ou de matériels informatiques, vous pouvez opter pour le crédit-bail.

Cela vous permet d’avoir une bonne maîtrise de votre budget grâce à un étalement des loyers dans le temps. Sur le plan comptable, les équipements médicaux acquis avec un crédit-bail ne sont pas inscrits au bilan de votre cabinet. Vous n’aurez donc pas besoin de prévoir un amortissement comptable.

Cette option de financement prévoit une option de rachat des équipements à la fin du contrat. Si vous le désirez, vous pourrez alors devenir propriétaire. Cependant, il est important de notifier qu’il n’est pas possible de modifier les conditions du contrat en cours. De façon pratique, vous ne pourrez pas modifier le type d’équipement financé du matériel.

La location financière

La location financière permet de financer votre matériel dentaire comme dans le cas précédent. Néanmoins, vous paierez régulièrement un loyer prédéterminé pour lisser votre budget. Ces loyers seront également déductibles sur votre revenu imposable.

La location financière a des caractéristiques qui lui sont propres. Elle ne propose pas d’option de rachat des équipements financés en fin de contrat. De ce fait, vous ne serez pas propriétaire à la fin du contrat.

Dans certains cas, cette option est fiscalement plus avantageuse. En effet, la loi de finances 2013 plafonne la déductibilité des charges d’entreprise de certaines sociétés pour les biens acquis en crédit-bail. À ces loyers est alors appliqué un taux de non-déductibilité de 25% depuis le 1er janvier 2014.

L’acquisition par emprunt

Cette option n’est rien d’autre que l’emprunt classique octroyé par les établissements de crédit. Elle se caractérise par un remboursement échelonné du prêt obtenu. Les intérêts viennent en réduction du revenu imposable.

Dans la majeure partie des cas, la durée d’un prêt pour l’achat de matériel médical varie entre 3 et 7 ans. En ce qui concerne les mensualités, elles dépendent des négociations entre les deux parties (l’organisme de financement et l’emprunteur). Elles peuvent donc être constantes ou dégressives.

Le choix de cette option implique la constatation du matériel. Si votre cabinet est enregistré sous la forme d’une société (SELARL), les biens acquis sont amortis. De plus, ces amortissements viennent en réduction de votre revenu imposable.

Cependant, si vous exercez votre activité à titre individuel, il n’est pas possible d’amortir le matériel médical. Seuls les intérêts d’emprunts pourront être déductibles du revenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.