avocat
Droit

Quel est le coût d’un avocat ?

Nul ne l’ignore, un homme de droit est bien cher. C’est d’ailleurs une conception ancrée dans la conscience collective. Habituellement, un avocat est donc sollicité au dernier moment. Pourtant, il n’est plus à démontrer que ce dernier intervient pour assister, aider ou guider dans les sociétés pendant des contentieux. Ainsi, les idées préconçues sur les honoraires d’un homme de droit ne doivent pas influencer votre décision de collaboration. Découvrez dans cet article le véritable coût d’un avocat.

Les différents modes de rémunération d’un homme de droit

De manière générale, il n’existe pas une réglementation standard permettant la fixation des honoraires à un avocat. Ainsi, le client est libre d’opérer un choix parmi les différentes formules existantes.

Les honoraires forfaitaires

Les honoraires forfaitaires s’avèrent être un mode de paiement qui couvre l’intervention d’un avocat en général. Avec ce mode, le prix total est connu lors de votre première consultation. Il s’agit d’une méthode de facturation utilisée dans la plupart des cabinets de droit pour rédiger les actes juridiques.

Les honoraires au résultat

Les honoraires au résultat apparaissent comme un mode mixte entre des honoraires forfaitaires ou des honoraires au temps passé dans un cabinet. Notons qu’il est défendu d’après la législation française de payer un homme de droit sur la base du résultat obtenu.

Les honoraires au temps passé

Généralement, les honoraires au temps passé se basent sur la tarification horaire. Ainsi, l’homme de droit est payé en fonction du temps consacré à un dossier. Le taux horaire est facturé entre 100 et 300 euros.

Les coûts de l’homme de droit pour une première consultation

Généralement, le coût de l’homme de droit dépend de plusieurs critères. Ainsi, le coût de votre cabinet ne se repose pas sur les honoraires, mais plutôt sur des paramètres qui pourront répondre à vos attentes.

Pour faciliter une transparence dans les faits, quelques solutions ont été découvertes pour la mise au point du tarif. De ce fait, pour les premiers niveaux de prise en charge, les prix sont bien notifiés. On note alors qu’une consultation téléphonique est facturée à 20 euros. En ce qui concerne une prise de contact direct, la consultation s’élève à 50 euros. Rappelons également que pour ce qui est des questions juridiques nécessitant des réponses, vous devez décaisser 15 euros en moyenne.

Le coût d’un avocat sur la base d’une situation

Habituellement, les situations agissent sur le coût de l’homme de droit. En effet, ce sont elles qui définissent la nature de chaque affaire. Ainsi, plus elles sont compliquées, plus elles demandent qu’on y consacre assez de temps et de moyen financier.

La rémunération pour une audience

La rémunération d’une audience dépend non seulement de la nature globale de l’affaire, mais aussi du type de procédure à adopter. Par exemple, si une affaire est jugée au tribunal d’instance après instruction, il faut dépenser 800 ou 1200 euros. Toutefois, le prix peut augmenter si le Tribunal de Grande Instance prenait la situation en main. À ce stade, il faudra payer soit 2000 ou 3000 euros.

La rémunération du droit de garde

En général, le divorce demande le recours à un homme de droit spécialiste du code de la famille pour statuer sur les questions ressortant de la garde des enfants. Cependant, chaque prestation de celui-ci peut coûter entre 100 et 250 euros par heure.

La rémunération pour un divorce

Il n’est plus à démontrer que le mariage demeure un acte sacré et légal. De même, rompre ce lien ne peut se passer du cadre de la loi. Pour ce faire, l’homme de droit responsable du divorce se consacre uniquement à cette thématique. Ce dernier a deux missions essentielles à savoir : conseiller le client sur la procédure de divorce et veiller à la manœuvre mise en place pour préserver les intérêts.

La rémunération de l’homme de droit dépend évidemment de la nature du divorce. En effet, il existe deux catégories de divorces : le divorce à l’amiable et le divorce sur faute de l’un des partenaires. Lorsqu’il s’agit d’une rupture mutuelle, le coût est compris entre 1200 et 1500 euros. Par contre, s’il fait mention d’un contentieux, il faudra débourser entre 4000 et 6000 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.